Projet Photoroman

 
pour la prévention de la toxicomanie
Une douzaine de jeunes ainsi qu’un parent et deux intervenants ont participé à la création d’un photoroman axé sur le thème de la toxicomanie et ses effets.
Les jeunes ont tenu plusieurs rôles : Élaboration du scénario, acteurs, metteurs en scène, responsables du développement des photos, responsables de l’intégration de l’infographie dans les épreuves argentique, etc.

Un parent, quant à lui, a été présent lors de la prise de photo afin de jouer à son tour un rôle d’acteur et de permettre la discussion avec les jeunes à la fin de la réalisation. Quant aux intervenants, il y avait un travailleur de milieu qui a encadré les jeunes lors de la mise en scène ainsi qu’une animatrice qui a travaillé avec les adolescents tout au long du déroulement du projet.

Le photoroman est constitué d’une trentaine de photos noir et blanc ainsi que de textes ajoutés par infographie. Nous croyons que cela génère un sentiment d’implication chez les jeunes par rapport au thème de la drogue, une communication entre les générations (parents, adolescents, intervenants,) ainsi qu’une élaboration d’un moyen de prévention visuel pour les jeunes. En effet, les statistiques démontrent que le meilleur outil de prévention c’est lorsque des jeunes parlent à d’autres jeunes et leur donnent des conseils par rapport à leur vécu.Le photoroman a été fait de façon souple et a ainsi pu laisser place à l’expression des jeunes. Les adolescents ciblés pour le projet proviennent de tous les milieux : consommateurs réguliers ou occasionnels autant que non-consommateurs.L’exposition de l’œuvre finale, a suscité une discussion entre les intervenants, les parents et les jeunes impliqués dans le projet. C’est donc un prétexte à la communication simple et efficace qui, de plus, a permis aux jeunes de découvrir certains de leurs talents artistiques !